Dernière mise à jour de la page le Mardi 29 novembre 2022 - 14:03

MANAGER DE LA PERFORMANCE FINANCIÈRE
N° RNCP 37059 - Niveau de qualification 7
Certificateur Association Ecole européenne de management en alternance (ECEMA)

Le Manager de la performance financière appartient à la fonction finance de l’organisation dans laquelle il exerce, à la direction de laquelle se trouve le/la directeur financier. Il doit piloter l’administration et les finances de l’entreprise, et proposer des solutions bancaires, assurancielles ou financières adaptées, établir un plan de trésorerie pour un prêteur ou un investisseur ou encore à élaborer un plan d’investissement dont il assure le suivi régulier.

Prérequis

Être titulaire d'une certification professionnelle de niveau 6 (*) et avoir répondu au positionnement de l'ESCG-PARIS.

(*) "atteste la capacité à analyser et résoudre des problèmes complexes imprévus dans un domaine spécifique, à formaliser des savoir-faire et des méthodes et à les capitaliser. Les diplômes conférant le grade de licence sont classés à ce niveau du cadre national."

Objectifs

Bloc de compétence 1 : Manager des services fonctionnels comptables et financiers et du réseau de partenaires financiers

A.1 : Encadrement et animation d’une équipe comptable :

  • C.1.1 : Superviser et collaborer avec l’équipe chargée de la tenue de la comptabilité générale, auxiliaire et analytique ; L’accompagner lors de la révision et de la consolidation des comptes, jusqu’à l’établissement de la liasse fiscale, pour cela, contrôler les différentes étapes jusqu’au bilan comptable et au compte de résultat, par un travail collaboratif, afin de garantir la fiabilité des résultats et le strict respect des normes comptables et des obligations juridiques et fiscales de l’entreprise ;
  • C.1.2 : Gérer les relations avec le commissaire aux comptes, l’expert-comptable et l’administration fiscale ;
  • C.1.3 : Élaborer des tableaux de synthèse et de reporting à destination de la direction et contrôler leur bonne utilisation par les équipes afin d’assurer une collecte et une analyse d’informations comptables, fiscales et financières fiables. Prévoir les spécificités de formes afin qu’ils puissent être utilisés par des salariés en situation de handicap ;
  • C.1.4 : Participer au recrutement inclusif du personnel des services comptables et financiers ; en réponse à la digitalisation du service, repositionner chaque collaborateur sur des tâches à forte valeur ajoutée et veiller à leur montée en compétences ; organiser des formations ad hoc en collaboration avec le service RH ;

A.2  : Participation à la gestion du système d’information et au choix des outils numériques dédiés aux activités comptables et financières en tenant compte des différentes situations de handicap du personnel utilisateur

  • C.2.1 : En collaboration avec le responsable informatique et système d’informations, participer au choix et au paramétrage d’un logiciel dédié à l’activité comptable et financière ou d’un progiciel de gestion (ERP) pour les modules relatifs à l’activité comptable et financières, en tenant compte, dans la mesure du possible, des besoins particuliers des utilisateurs en situation de handicap ;
  • C.2.2 : Animer ou choisir la formation continue du personnel de l’équipe comptable afin de garantir le respect des bonnes pratiques d’utilisation des outils numériques dédiés, dans le respect de la règlementation applicable, tant sur le plan comptable, fiscal et financier qu’en matière de protection des données (RGPD), et s’assurer que la méthode de formation appliquée intègre bien les besoins du personnel en situation de handicap ;

A.3 : Contrôle de la gestion de l’activité de l’entreprise :

  • C.3.1 : Élaborer et veiller à la bonne utilisation des tableaux de bord stratégiques (prospectifs), de gestion de l’activité (budgétaire) et opérationnels (performance métiers) pour garantir la conformité globale par rapport aux objectifs fixés aux directions opérationnelles (managers) et à la stratégie de développement de l’entreprise :
  • C.3.2 : Définir les indicateurs clé de la performance (niveau d’atteinte des objectifs opérationnels et financiers, mesure de la croissance, impacts RSE) et du pilotage des projets (état d’avancement), suivre et analyser leurs évolutions, le cas échéant en ayant recours à des logiciels dédiés dotés d’intelligence artificielle (IA) ;
  • C.3.3 : Piloter le processus budgétaire : coordonner les campagnes budgétaires et analyses prévisionnelles réalisées à partir des tableaux de bords, en conformité avec la stratégie de développement l’entreprise ;

A.4 : Développement du réseau des partenaires financiers (banque, assurance, investisseurs financiers) et suivi des relations contractuelles :

  • C.4.1 : Identifier et sélectionner des partenaires financiers (banque, assurance, investisseurs financiers) en tenant compte du secteur d’activité de l’entreprise et de l’orientation stratégique choisie par la direction générale, faire valider par sa hiérarchie ;
  • C.4.2 : Négocier les contrats de prestations de services financiers avec les partenaires financiers (ex : conditions bancaires appliquées, instruments de couverture etc.) en collaboration avec le service juridique ou un conseil juridique et fiscal externe (ex : avocat), afin de protéger l’entreprise des risques financiers propres à son activité et à son organisation ;
  • C.4.3 : Assurer le suivi de la relation contractuelle avec les partenaires financiers et gérer les éventuels contentieux en collaboration avec le service juridique ou un conseil juridique et fiscal externe (ex : avocat).


Bloc de compétences 2 : Piloter des dispositifs de contrôles internes et de gestion

A.1 : Encadrement et animation des équipes de contrôleurs internes et de gestion :

  • C.1.1 : Organiser la supervision de l’équipe chargée du contrôle interne et du contrôle de gestion ;
  • C.1.2 : Conformément aux spécificités de l’activité de l’entreprise, identifier d’une part le type d’audit à mener (opérationnel, stratégique et financier) et d’autre part, la nature et l’étendue des contrôles à organiser (contrôle des procédures internes, des activités financières et comptables etc.). Puis répartir ou déléguer les activités correspondantes et veiller à leur bonne exécution pour garantir leur conformité au cadre légal et règlementaire en vigueur. La répartition des activités prend en compte les salariés en situation de handicap. A partir des données de l’organisation et pour préparer la mission d’audit et de contrôle, élaborer une cartographie des risques (opérationnels, stratégiques, comptables et financiers) propres à l’activité récurrente et exceptionnelle de l’entreprise
  • C.1.3 : Construire et mener un plan de diagnostic des risques à partir de la cartographie et en s’appuyant sur les données collectées par le système d’informations en place dans l’entreprise ;

A.2 : Audit et contrôle des risques opérationnels, stratégiques, comptables et financiers :

  • C.2.1 : A partir des données de l’organisation et pour préparer la mission d’audit et de contrôle, élaborer une cartographie des risques (opérationnels, stratégiques, comptables et financiers) propres à l’activité récurrente et exceptionnelle de l’entreprise
  • C.2.2 : Construire et mener un plan de diagnostic des risques à partir de la cartographie et en s’appuyant sur les données collectées par le système d’informations en place dans l’entreprise.
  • C.2.3 : Auditer les risques et contrôler l’efficacité des procédures internes et de gestion mises en œuvre dans l’entreprise, en collaboration avec les managers opérationnels, pour participer à la sécurisation des décisions et contribuer à l’amélioration continue de la performance ;
  • C.2.4 : Rédiger un rapport d’audit à destination de la direction et préconiser les actions correctives à mettre en place en les hiérarchisant et en les priorisant ;

A.3 : Audit et contrôle des risques liés à la perte et/ou au vol des données numériques :

  • C.3.1 : A partir d’un audit réalisé en collaboration avec la DSI ou un prestataire informatique externe, anticiper les conséquences des risques liés à la perte et/ou au vol des données numériques, afin d’assurer le patrimoine numérique de l’entreprise;
  • C.3.2 : Chiffrer le coût financier d’un arrêt partiel ou définitif de l’activité de l’entreprise, inclure le calcul du cout lié à la perte de temps, à celle de la crédibilité à l’égard de ses clients, ses fournisseurs, ses actionnaires et ses collaborateurs et réaliser un rapport circonstancié pour la direction générale

Bloc de compétences 3 : Participer et contribuer au pilotage stratégique de l’entreprise

A.1 : Participation aux arbitrages budgétaires :

  • C.1.1 : Apporter les éléments financiers et extra financiers, complets et détaillés, issus des audits et contrôles internes et de gestions, y compris environnementaux afin de participer à l’élaboration du plan stratégique pluriannuel à moyen et long terme (3 à 5 ans) avec la direction financière ;
  • C.1.2 : Collaborer avec la direction financière pour mettre en avant les données les plus pertinentes afin de lui permettre d’influer sur les décisions budgétaires de la direction générale ;

A.2 : Participation aux choix des investissements, en fournissant les éléments d’appréciation de leur rentabilité et de leurs différents modes de financement :

  • C.2.1 : Manager les flux de trésorerie de l’entreprise afin de garantir la couverture des besoins financiers et la liquidité quotidienne (encaissements et paiements) en optimisant les coûts et produits financiers, conformément à la politique financière (à court, moyen et long terme) préalablement établie en conformité avec la stratégie l’entreprise ;
  • C.2.2 : Participer au montage de financement d'acquisitions d'entreprise ou d'actifs importants en collaboration avec le service juridique ou un conseil juridique et fiscal externe (ex : avocat) afin de mettre en œuvre la politique de croissance de l’entreprise conformément à sa stratégie ;
  • C.2.3 : A partir du panel et des spécificités des actifs d’entreprise (asset management), participer à l’établissement ou établir un programme annuel d’investissements après avoir mené une étude de rentabilité des investissements ; appliquer les méthodes d’élaboration d’un plan de trésorerie prévisionnel (free cash-flow) généré par un investissement et les différentes méthodes d’actualisation ;
  • C.2.4 : Définir les critères de choix d’un investissement (impacts environnementaux dans le respect de la politique RSE de l’organisation, délais de récupération du capital investi, indice de rentabilité, valeur actuelle nette, taux de rentabilité interne) et les soumettre à sa hiérarchie ;
  • C.2.5 : Réaliser l’évaluation des différentes techniques de financement (endettement, augmentation de capital, Leverage Buy Out), les soumettre à sa hiérarchie et participer aux échanges sur les choix les plus adaptés ;

A.3 : Élaboration d’analyses prospectives : 

  • C.3.1 : A partir des thématiques demandées par la direction financière, coordonner les différentes études prospectives, regrouper les fonctions impliquées et animer les échanges via une plateforme d’échanges, appréhender les éléments nouveaux et faire la synthèse des études ;
  • C.3.2 : A partir des synthèses, réaliser des estimations sur le futur, assorties d’un degré de confiance, proposer des scenarii à partir de jeux cohérents d’hypothèses, inclure la prise en compte d’une performance durable au sens RSE ; veiller à justifier leur vraisemblance et reporter ces éléments à sa hiérarchie pour permettre d’éclairer les actions futures, avant toute décision stratégique de la direction générale ;
  • C.3.3 : A partir des données consolidées, présentées à la direction, participer à l’évaluation des prises de risques afin de mieux les maitriser.

Bloc de compétences 4 : Participer au pilotage opérationnel de l'entreprise

A.1 : En amont de la constitution des budgets, accompagnement des managers pour identifier les différents facteurs à prendre en compte, en aval réalisation du contrôle budgétaire :

  • C.1.1 : Pour établir les budgets prévisionnels, choisir, avec les managers, la méthode la plus adaptée au type d’activité de l’entreprise : prix de revient complet, direct costing, Activity Based Costing, etc, identifier les facteurs de productivité ; les accompagner pour définir les objectifs de leurs équipes ;
  • C.1.2 : A partir des écarts identifiés par le contrôle de gestion et des actions correctives à mener, assister les managers dans la mise en œuvre des actions correctives et la modification de leur plan d’action annuel ;

A.2 : Accompagnement des managers à la performance opérationnelle :

  • C.2.1 : Pour accompagner les managers à la performance opérationnelle, élaborer un tableau de bord de type européen (méthode OVAR : Objectifs Variables d’action) ou US (Balanced Scorecard) et les indicateurs correspondants en fonction des objectifs de performance de l’entreprise ;
  • C.2.2 : Les assister dans l’amélioration des processus opérationnels et supports et si nécessaire, les accompagner dans la modification de la constitution des équipes ;

A.3 : Assistance des managers au respect de la stratégie de gouvernance des données :

  • C.3.1 : En collaboration avec la DSI ou un prestataire externe expert, participer à la mise en œuvre du processus d’appropriation, par les managers, de la stratégie de gouvernance des données de l’organisation et maintenir leur adhésion tout au long du déploiement des actions relevant de la gestion courante de l’organisation ;
  • C.3.2 : Les conseiller dans le choix des outils à déployer et des actions à mettre en place l’objectif final étant d’éviter la multiplication des données et leur mauvaise interprétation.
Durée et période de réalisation

Durée du parcours pédagogique : 24 mois

Modalités de déroulement en alternance :

Bloc de compétences 1 : 231 heures (161 heures en synchrone + 70 heures en asynchrone) 
Bloc de compétences 2 : 231 heures (161 heures en synchrone + 70 heures en asynchrone) 
Bloc de compétences 3 : 231 heures (161 heures en synchrone + 70 heures en asynchrone) 
Bloc de compétences 4 : 231 heures (161 heures en synchrone + 70 heures en asynchrone) 

Modalités de déroulement en initial :

Bloc de compétences 1 : 182 heures (126 heures en synchrone + 56 heures en asynchrone)
Bloc de compétences 2 : 189 heures (133 heures en synchrone + 56 heures en asynchrone) 
Bloc de compétences 3 : 182 heures (126 heures en synchrone + 56 heures en asynchrone)
Bloc de compétences 4 : 189 heures (133 heures en synchrone + 56 heures en asynchrone)

Déroulement du parcours pédagogique

Le parcours pédagogique est proposé en initial ou en alternance par un contrat d'apprentissage ou un contrat de professionnalisation

Modalités et délais d'accès

Modalités d'accès : entretien et proposition d'un projet de formation 

Délais d'accès :

  • Étudiants : 2 mois après le 1er entretien
  • Étudiants des métiers : 2 à 4 mois jusqu'à la signature du contrat
    Tarifs

    9 900 € en initial / 0 € en alternance

    Contact

    Nadège FLORENCE

    01 56 02 00 54

    admission [at] escg-paris [dot] com

    Méthodes mobilisées

    Le parcours pédagogique alterne :

    • méthode affirmative visant la transmission du savoir au bénéficiaire, soit expositive (cours magistral, conférence) soit démonstrative, associant explication et démonstration (atelier où est expliqué et montré un outil)
    • méthode interrogative visant à s’appuyer sur les réponses du bénéficiaire à son questionnement structuré pour lui faire découvrir et trouver par induction ou déduction, les connaissances à acquérir (étude de cas)
    • méthode expérientielle visant à confronter le bénéficiaire à la réalité de ses représentations ou des difficultés rencontrées pour l’amener à rechercher par lui-même la solution

    Un questionnaire de satisfaction sera remis bénéficiaire pour au besoin mettre en œuvre des mesures correctives.
    Chacun des formateurs conçoit des supports qu’il remet au bénéficiaire afin qu’il puisse au besoin étudier tout au long de son parcours.

    L'accompagnement de l'alternant s'articule autour d'un positionnement préalable visant à évaluer l'ensemble des composantes du projet professionnel de l'alternant pour déterminer son objectif professionnel et d'un accompagnement régulier durant le parcours pédagogique.

    L'accompagnement de l'entreprise s'articule autour d'une évaluation du besoin de recrutement et d'une évaluation régulière de l'intégration de l'alternant au sein des équipes.

    Modalités d'évaluation

    Bloc de compétence 1 : Manager des services fonctionnels comptables et financiers et du réseau de partenaires financiers

    Épreuve B.1.1 : Évaluation collective par la réalisation d’un travail collaboratif. Travail de groupe (3 ou 4).

    A partir d’un cas fictif ou réel d’entreprise, l’évaluation sera réalisée en groupe (3 à 4 participant(e)s. Le groupe devra présenter par écrit, le processus de supervision et de contrôle de la comptabilité de l’entreprise (fiabilité des résultats et respect des normes comptables, juridiques et fiscales) ainsi que la création de tableaux de suivi, destinés à rapporter à la direction. Evaluation écrite collective sur table.

    Par une soutenance individuelle devant le jury, chaque membre du groupe justifiera à partir de documents tirés au sort, le strict respect des normes comptables et des obligations juridiques et fiscales.

    Puis à partir des données de la même entreprise, le groupe analysera le poste de collaborateurs qu’il aura choisi (4 postes) et déterminera les tâches à valeur ajoutée sur lesquels les faire monter en compétences. (Les tâches à faible valeur ajoutée étant digitalisées). Cette analyse donnera lieu à la constitution d’un document écrit, sur table.

    Épreuve B.1.2 : Epreuve individuelle. Travail individuel, écrit sur table.

    A partir des données de leur entreprise (alternance ou stage), les candidats devront réaliser l’audit du système d’information dédié à l’activité comptable et financière et faire des propositions d’amélioration.

    Durée de préparation : 15 j à partir de la date obligatoire de remise du dossier.
    La production doit être rendu sur format numérique téléchargée sur l'intranet.

    Puis ils devront :
    Rédiger un cahier des charges destiné aux prestataires de formation ainsi qu’un livret mode d’emploi du système, à destination des membres de l’équipe comptable et financière, en précisant les réglementations à respecter (RGPD, fiscalité, normes comptables etc...).

    Épreuve B.1.3 : 

    A partir de données fictives ou réelles d’entreprise, les candidats, devront, par groupe de 3 participant(e)s, tirer au sort, un tableau de bord, stratégique ou budgétaire ou opérationnel, à élaborer. Il/elle inclura les indicateurs clés de performance (Ce travail est écrit et collectif, sur table).

    Chacun devra ensuite commenter, un des tableaux de bord qu’il/elle n’aura pas eu à élaborer, dont le choix sera transmis par le jury (Travail oral et individuel).

    Le groupe devra ensuite, à partir des données des tableaux de bord, et des informations sur la stratégie et les campagnes budgétaires de l’entreprise, présenter un outil de pilotage du processus budgétaire (Travail collaboratif écrit, sur table).

    Soutenance orale individuelle de questions/réponses devant le jury.

    Épreuve B.1.4 : Le travail de préparation est collectif et la restitution écrite et orale.

    A partir des données d’une entreprise fictive, réaliser une proposition de partenariats financiers en justifiant les choix réalisés, notamment au regard de l’orientation stratégique de l’organisation.

    L’évaluation des compétences de négociation sera réalisée par un jeu de rôle.
    En amont de ce jeu, les groupes seront constitués, les rôles répartis et les données fictives seront transmises. Chaque groupe aura 15 jours pour préparer une restitution devant le jury. L’évaluation portera sur la négociation d’un contrat de prestations de services financiers proposés par une banque ; le groupe présentera les points juridiques à surveiller particulièrement pour diminuer les risques financiers propres à l’activité de l’entreprise fictive dans une présentation projetée ; Puis le jeu de rôle aura une durée limitée de 20 minutes. 

    Bloc de compétences 2 : Piloter des dispositifs de contrôles internes et de gestion

    Épreuve B.1.1 : Travail individuel et écrit.

    A partir des données de la fonction financière d’une entreprise fictive, le/la candidat(e) devra identifier l’audit à mener et l’étendue des contrôles à organiser en répartissant les tâches entre les membres de l’équipe fictive dont les profils lui seront transmis.

    Il/elle devra écrire ses recommandations à destination de l’équipe, concernant le cadre légal et réglementaire.

    Épreuve B.1.2 : Epreuve individuelle, écrite.

    A partir des données de son entreprise d’accueil (alternance ou stage), le/la candidat(e) devra réaliser une cartographie des risques propres à son activité récurrente et exceptionnelle ; Il/elle devra construire un plan de diagnostic.

    A partir du même environnement, il/elle organisera un workshop avec plusieurs managers sur l’efficacité des procédures internes et de gestion, un compte-rendu sera rédigé à destination de la direction générale et les propositions d’actions correctives seront hiérarchisées et priorisées avant la remise du document.

    Durée de préparation : 15 j à partir de la transmission de la date de l’évaluation de ce bloc.

    Épreuve B.1.3 : Travail individuel et écrit, sur table.

    A partir des données fictives d’une entreprise, le/la candidat(e) réalisera un rapport à destination de sa hiérarchie et de la direction générale, sur les conséquences des risques liés à la perte et/ou au vol des données numériques du service financier ; il/elle chiffrera les couts financiers.

    Bloc de compétences 3 : Participer et contribuer au pilotage stratégique de l’entreprise

    Épreuve B.1.1 : Travail individuel, écrit sur table et soutenance.

    A partir des données fictives d’une entreprise, le/la candidat(e) réalisera
    le reporting des éléments financiers et extra financiers, issus des audits et contrôles internes de la structure financière et productive de l’organisation ; il/elle expliquera l’apport de chaque élément pour la construction du plan pluriannuel.

    Une soutenance orale devant le jury permettra d’évaluer la méthode de détermination des données les plus pertinentes et l’assertivité ou la souplesse lors des échanges.

    Épreuve B.1.2 : Travail de groupe écrit, suivi d’une présentation orale avec participation équilibrée de chaque membre.

    A partir de données fictives d’une entreprise, le travail sera réalisé par groupe (3 ou 4 participants).

    Les candidats devront rédiger trois comptes-rendus sur 1) les choix et l’équilibre du financement de l’entreprise (fonds privés, aides publics (CIR et CII), prêts bancaires pour minimiser le risque de dilution et réduire le risque financier ; 2) le montage du financement d’un projet d’acquisition d’actifs importants, en indiquant l’apport du service juridique ; 3) sa participation à l’établissement du programme annuel d’investissement et la méthode d’élaboration du plan de trésorerie prévisionnel comprenant l’identification des risques selon les objectifs et le contexte de l’organisation.

    Épreuve B.1.3 : Travail individuel et écrit suivi d’une soutenance devant le jury, pour évaluer le réalisme des risques identifiés par le/la candidat(e).

    A partir de données fictives d’une entreprise, le travail sera réalisé par groupe (3 ou 4 participants).

    Les candidats devront identifier les fonctions à impliquer dans l’échange via la plateforme et produire un calendrier précis des sessions animées. Le groupe rédigera également, un document à destination des fonctions choisies dans lequel elle indiquera les thématiques d’analyses prospectives demandées par la direction financière.

    Puis individuellement, chaque membre réalisera un document présentant ses estimations sur le futur, assorties d’un degré de confiance et les scenarii proposés, à partir de jeux cohérents d’hypothèses.

    Bloc de compétences 4 : Manager les structures internes et les relations externes 

    Épreuve B.1.1 : Présentation écrite et soutenance individuelle orale de questions/réponses.

    A partir de données fictives d’une entreprise, le travail sera réalisé par groupe (3 ou 4 participants).

    Un membre tiendra le rôle du manager de la performance financière et les autres, celui de managers opérationnels de fonctions différentes.

    Le groupe devra choisir la méthode à utiliser et la justifier en fonction de l’activité de l’entreprise et produire une présentation écrite, incluant l’identification des facteurs de productivité et des objectifs des équipes de chaque manager.

    Épreuve B.1.2 : 

    A partir des données de l’entreprise de l’épreuve n°1, Après avoir choisi entre un tableau de bord de type européen ou US le/la candidat(e) élaborera le tableau en incluant les indicateurs correspondants. Il/elle justifiera son choix.

    A partir d’informations sur la constitution de l’équipe d’un(e) directeur/trice des opérations, de l’entreprise des épreuves précédentes, le/la candidat(e) réalisera un document écrit, d’organisation de sessions d’échanges collaboratifs avec le/la manager, ayant pour but, l’amélioration du processus opérationnel de cette direction ; selon les résultats, il/elle accompagnera le/la manager à réorganiser son équipe.

    Épreuve B.1.3 : 

    A partir des données de son entreprise d’accueil (alternance ou stage), le/la candidat(e) rédigera un programme de workshop coanimé avec la DSI, ou un prestataire externe, réunissant les managers responsables du respect des mesures de gouvernances des données, édictées par la direction générale. Ce programme devra être détaillé. Le/la candidat(e) devra rédiger une consultation à destination des mêmes managers, sur les outils les plus adaptés à leur périmètre.
    Le/la candidat(e) justifiera l’ensemble de ses choix lors de la soutenance orale devant le jury.

    Durée de préparation : 15 j à partir de la transmission de la date de l’évaluation de ce bloc.

    Accessibilité

    Formation ouverte aux personnes en situation de handicap sauf restriction liée à l’inhabilité et/ou contre-indication médicale. Pour plus d’informations contacter notre référent handicap : Patrick Orfèvre - 01 56 02 00 59 - referenthandicap [at] escg-paris [dot] com

    Pour en savoir plus sur le plan d'accompagnement personnalisé des apprenants en situation de handicap, cliquez ici

    Indicateurs de résultats

    Pour consulter les indicateurs cliquer ici

    Informations spécifiques sur les certifications professionnelles inscrites au RNCP
    • Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel

    Enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles pour un an, au niveau 7, sous l'intitulé "Manager de la performance financière" avec effet au 23 novembre 2022, jusqu'au 23 novembre 2023.

    • Possibilités de valider ou non des blocs de compétences :

    La certification professionnelle est constituée par un ensemble de 4 blocs de compétences. Son obtention est conditionné par une moyenne générale supérieure ou égale à 10/20 des notes obtenues pour chacun des blocs de compétences affectés de leurs coefficients respectifs.

    • Équivalences :

    Aucune équivalence n'est prévue pour cette certification professionnelle.

    • Passerelles :

    Aucune passerelle n'est prévue pour cette certification professionnelle.

    • Suite de parcours : 

    N/A

    Débouchés professionnels

    Pour voir le descriptif de la fiche métier cliquer ici

    DÉBOUCHÉS PROFESSIONNELS

    Financial controler, Auditeur, Contrôleur  de gestion, Contrôleur financier.

    Inscriptions

     Candidature en ligne

    INSCRIPTION RENTRÉE 2022

    Miaina RAZAFIMPIANARANA - 5ème année

    J’ai signé mon CDI quelques mois avant la fin de mon contrat de professionnalisation avec un statut cadre. Tout cela n’aurait pas été possible sans le soutien de mon tuteur en entreprise, le corps professoral de l’ESCG-PARIS et Monsieur Philippe Delporte qui a su donner le meilleur de lui-même en transmettant ses connaissances.

    Lire le témoignage 

    Logo France competences