#2 Paroles d'Experts - M. Jean-Paul RICHEZ, Intervenant en Créativité

Paroles d'Experts

 Oui le management peut s’enrichir des apports de la créativité ! Ma conception du manager est celle d’un accompagnateur ouvert, stimulant et inspirant. 

parole expert jp richez escg-paris
Dernière mise à jour de la page le Lundi 14 juin 2021 - 11:44

Oui le management peut s’enrichir des apports de la créativité !

Ma conception du manager est celle d’un accompagnateur ouvert, stimulant et inspirant.

Je suis consterné après 15 ans d’exercice professionnel de voir les réticences des managers quant à la création et à l’innovation.

Au contraire (et ça peut paraître contre intuitif) les managers vont souvent avoir tendance à protéger et conserver l’acquis, donc le statu quo. Ou pire encore, se fermer à l’égard des propositions nouvelles et n’avoir confiance qu’en leur créativité personnelle.

Or, dans les entreprises qui prospèrent et perdurent, la plus value va à celles qui savent s’adapter et épouser les changements incessants que nous présentent notre époque.

Et comme nous l’a rappelé la COVID19, les aléas, les disruptions et les contraintes sont légion. Il faut donc de l’inventivité, c’est vital ! Les managers vont devoir non seulement s’ouvrir aux propositions innovantes et inventives de leurs collaborateurs mais aussi, apprendre à les éveiller, les flatteret les renforcer.

Pour moi la fonction première du manager devrait donc être celle de stimuler ses équipes.

Comment s’y prendre ? En toute modestie, voici quelques pistes :

  • Suggérer,écouter et inciter plutôt que donner des instructions strictes et verticales
  • Savoir complimenter et encouragermais aussi CRITIQUER avec tact, les propositions nouvelles
  • Bien connaitre soimême le processus de l’invention et ladifférence entre la création et l’innovation
  • Instaurer un climat propice à l’échange, sans jugement ni rejet systématique
  • Être prêt à reconnaître ses erreurs, à remettre en cause certains aspects de la politique de l’entreprise, à la challenger

Dans tous les cas, il faut stimuler en aiguillant. Cela peut êtrepar la confrontation avec la concurrence, la présentation de certains résultats en comparaison avec ce que l’on a fait dans le passé, ou ce que l’on espérait faire.

Mais attention, il faut que cette stimulation ne soit surtout pas vécuenégativement. C’est toujours l’existence même du manager et de ce qu’il donne à voir qui indique que la greffe de l’attitude innovatrice a prise.

Bonne année !